Click here to read this article in English (TESTING)

[VIDEO]đŸ˜ČFille, 5 ans, portĂ©e disparue pendant 3 nuits dans la forĂȘt avec des ours, Ă  Ă©tĂ© retrouvĂ© au milieu de la nuit.

Zarina Avgonina a Ă©tĂ© sĂ©parĂ©e de sa grand-mĂšre alors qu'elles se trouvaient dans la forĂȘt Ă  la recherche de champignons sauvages en Russie

Une fillette de cinq ans a Ă©tĂ© sauvĂ©e aprĂšs avoir disparu trois nuits dans une forĂȘt russe sous la pluie, accompagner avec des ours vorace.

Zarina Avgonina s'était perdue aprÚs avoir tenté de suivre sa grand-mÚre qui était allée cueillir des champignons sauvages.

Les chiens de recherche et les Ă©quipes de secours n’avaient initialement pas rĂ©ussi Ă  retrouver l’enfant «timide» qui aurait «peur des hommes» et elle a Ă©tĂ© emmenĂ©e Ă  l’hĂŽpital avec une dĂ©shydratation grave.

Elle craignait de se noyer dans des riviĂšres ou des ravins jaillissants dans les forĂȘts Ă©paisses de la rĂ©gion de Nijni Novgorod.

Ensuite, les empreintes de la petite avaient Ă©tĂ© repĂ©rĂ©es dans la forĂȘt, Ă  proximitĂ© des marques de pattes d'ours bruns sauvages.

«Leurs chemins s'étaient croisés», a déclaré un sauveteur.

Une chasse massive avec des volontaires a Ă©tĂ© organisĂ©e pour la fille avec des femmes dans chaque groupe dĂ©ployĂ© pour s’appeler par son nom, craignant de se cacher des hommes.

Des enregistrements de sa mÚre l'appelant ont été joués.

La femme ne pouvait pas participer car elle devait accoucher Ă  tout moment.

Des chasseurs armĂ©s ont dĂ» ĂȘtre convoquĂ©s pour empĂȘcher l'ours rĂŽdeur dans une forĂȘt oĂč errent Ă©galement des loups.

Enfin, aprÚs la tombée de la nuit, hier soir, lors du quatriÚme jour de disparition de Zarina, une équipe de secours a tenté de suivre ses empreintes de pas. Les yeux bruns de la fille «effrayée» observaient un tas de brindilles et de branches.

Une vidĂ©o Ă©tonnante a capturĂ© le moment oĂč elle a Ă©tĂ© sauvĂ©e, en sĂ©curitĂ©, mais souffrant d'Ă©puisement et de dĂ©shydratation sĂ©vĂšre.

Portant un t-shirt et un short fragiles, elle avait été gravement mordue par des moustiques.

La chercheuse Svetlana Shuga, journaliste du journal local, a été entendue en ces termes:

"Silence, les gars, ne criez pas, laissez-moi l'appeler."

Les secouristes l'exhortent Ă  sortir de sa cachette dans le sous-bois, mais elle a peur.

«Allez vers l'enfant avec précaution», dit l'unUn autre dit à Zarina: "Nous vous avons sauvé."On demande à l'enfant tremblant: «As-tu peur?

Elle est couverte de papier d'aluminium pour la garder au chaud aprĂšs des nuits oĂč la tempĂ©rature Ă©tait tombĂ©e au-dessous de 10C la nuit mais avec une forte pluie pendant la pĂ©riode oĂč elle avait disparu.

Zarina se fait dire:

«Calme-toi, maintenant nous allons te ramener à la maison.

Mais un sauveteur appelé Alexey, vu portant la fille dans ses bras, a déclaré:

"Le plus intéressant est que nous lui avons demandé:" As-tu peur? ".«Et elle dit: 'Non! J'ai juste soif et je veux manger du gùteau."Et rentrez chez vous!"

Elle a avidement mangé et bu de l'eau offerte par les sauveteurs.

La fillette a finalement Ă©tĂ© retrouvĂ©e Ă  environ un kilomĂštre du village de Stepanovka oĂč elle avait Ă©tĂ© vue pour la derniĂšre fois.

Mais ses empreintes de pas montraient qu'elle avait «marchĂ© en rond» avant d'ĂȘtre sauvĂ©e.

Elle a été soignée toute la nuit à l'hÎpital de district de Voznesensk.

Un porte-parole du ministÚre de la Santé local a déclaré:

"L'enfant est dans un état grave mais stable. Elle souffre d'une déshydratation grave."

Elle devait ĂȘtre transfĂ©rĂ©e aujourd'hui dans un hĂŽpital rĂ©gional de la ville de Nijni Novgorod.