Click here to read this article in English (TESTING)

😰Une institutrice enlĂšve son Ă©lĂšve de 6 ans et demande une rançon pour payer son dealer

Les faits se sont déroulés la semaine derniÚre à Vanderbijlpark, prÚs de Johannesburg, en Afrique du Sud.

Angeline (photo gauche) emmenait sa fille Amy-Leigh, 6 ans, à l'école lorsque, arrivées devant l'établissement, quatre hommes cagoulés ont surgi.

Ces derniers lui ont arraché son enfant des mains, l'ont embarquée de force dans une voiture, avant de prendre la fuite.

Quelques instants plus tard, les ravisseurs ont appelé la maman et lui ont réclamé 125.000 euros. Mais cette affaire a pris une ampleur médiatique telle que les kidnappeurs, totalement paniqués, ont préféré relùcher la victime 19 heures aprÚs l'enlÚvement, sans attendre la rançon.

La petite Amy-Leigh a été retrouvée en pleurs par un couple qui sortait d'un café. La fillette est saine et sauve mais en état de choc. Un homme et deux femmes ont été interpellés le lendemain de la libération de l'enfant.

L'une des deux kidnappeuses s'appelle Tharina Human (droite) et est l'institutrice d'Amy. Elle Ă©tait Ă©galement une amie proche de la mĂšre de l'enfant.

Toxicomane, elle a organisé cet enlÚvement pour régler une dette de drogue qu'elle devait à son dealer.

Peu de temps aprÚs le rapt, elle avait envoyé un message WhatsApp aux parents des autres élÚves pour les assurer que leurs enfants étaient en sécurité, mais qu'il y avait «des tarés dans le coin».

Tharina a poussé le cynisme jusqu'à demander de l'argent aux parents d'élÚves pour acheter des fleurs et un panier garni à la famille d'Amy-Leigh.

La jeune femme a été placée en détention provisoire tout comme ses 2 complices. Quant au 4 individus qui ont enlevé Amy-Leigh, ils sont toujours activement recherchés.