Tableau de bord

😔 Un mĂ©decin enceinte dĂ©cĂšde du coronavirus en AlgĂ©rie

Wafa Boudissa, 28 ans, était enceinte de huit mois et travaillait à l'unité de chirurgie IC de l'hÎpital lorsqu'elle est décédée vendredi.

La mort d'une femme algérienne enceinte de la maladie de COVID-19 aprÚs que son congé de maternité lui a été refusé a déclenché un tollé et provoqué le licenciement dimanche d'un directeur d'hÎpital.

Le ministre de la Santé Abderrahman Benbouzid a limogé le directeur de l'hÎpital de Ras El Oued dans l'est de l'Algérie aprÚs que Wafa Boudissa a succombé à COVID-19, a indiqué à l'AFP une source proche du dossier.

Le médecin de 28 ans était enceinte de huit mois et travaillait à l'unité de chirurgie IC de l'hÎpital lorsqu'elle est décédée vendredi.

Elle avait demandé au chef de l'hÎpital, qui n'était pas nommé, un congé de maternité anticipé, mais il avait refusé de la laisser prendre un congé.

Des collÚgues de la victime ont soutenu sa demande et signé une pétition de solidarité, a déclaré l'un d'eux.

Benbouzid a ordonnĂ© samedi l'ouverture d'une enquĂȘte sur la mort de Boudissa et, dans une dĂ©marche sans prĂ©cĂ©dent, a chargĂ© l'inspecteur gĂ©nĂ©ral du ministĂšre de la SantĂ© de diriger l'enquĂȘte.

La source proche de l'affaire a dĂ©clarĂ© que toute personne jugĂ©e directement responsable de sa mort pourrait ĂȘtre jugĂ©e pour homicide par nĂ©gligence.

La télévision publique a quant à elle diffusé des images montrant Benbouzid en visite à l'hÎpital puis au domicile familial de Boudissa pour présenter ses condoléances.

Dans les images, Benbouzid a déclaré qu'il ne comprenait pas pourquoi une femme enceinte avait été forcée de travailler, tandis que les collÚgues de Boudissa ont dénoncé ceux qui étaient derriÚre sa mort.

Un décret présidentiel rendu public au début de la nouvelle pandémie de coronavirus a déclaré que les femmes enceintes et celles qui élÚvent des enfants faisaient partie des individus autorisés à prendre un congé exceptionnel.

Selon des chiffres officiels, l'Algérie a enregistré 6 821 cas de coronavirus, dont 542 décÚs, depuis février.