Tableau de bord

đŸ˜± Un homme colle Ă  la colle forte le sexe de sa femme pour l’avoir trompĂ©

Un homme au Kenya a contrariĂ© sa communautĂ© aprĂšs avoir collĂ© les parties intimes de sa femme dans le but de l'empĂȘcher de le tromper.

L'homme, Dennis Mumo, qui est qualifiĂ© de "mauvais" a Ă©tĂ© rapidement arrĂȘtĂ© aprĂšs que des voisins inquiets ont trouvĂ© sa femme se tordant de douleur atroce, car son mari avait utilisĂ© de la colle forte pour coller ses parties intimes. Ce qui empĂȘchait la femme de faire ses besoins.

Pour sa défense, Dennis Mumo, 36 ans, a déclaré avoir trouvé des SMS et des photos nues dans le téléphone mobile de sa femme. Etant un travailleur migrant qui passe parfois des semaines sans rentrer chez lui, Dennis a été informé des ébats de sa femme avec différents hommes en son absence.

Mumo s'est dit indigné et aurait indiqué qu'il avait été choqué de constater que sa femme avec qui il a passé 10 ans, le trompait avec plusieurs hommes.

Il est alors allĂ©guĂ© que Mumo a demandĂ© l'aide de son ami pour retenir sa femme pendant qu'il scellait Ă  la colle son sexe, avant d'essayer de prendre la poudre d'escampette. D'autres voisins se seraient prĂ©sentĂ©s dans l'intention de battre Mumo mais, il fut sauvĂ© d'un lynchage public par la police qui l'avait arrĂȘtĂ© et placĂ© en garde Ă  vue.

Sa femme blessée a été transportée d'urgence à l'hÎpital pour une intervention chirurgicale. Elle souffrait atrocement avant l'opération, car elle ne pouvait aller aux toilettes. Les voisins ont juré de «s'occuper» de l'homme s'il retournait au village ou si les tribunaux le libéraient.

L'homme aurait avoué la vengeance effroyable contre sa femme, mais a insisté sur le fait qu'il le faisait pour sauver son mariage. Il a affirmé l'avoir perdu aprÚs avoir eu la preuve que sa femme sortait avec au moins quatre hommes.

La femme n'a pas pu ĂȘtre contactĂ©e pour rĂ©agir. Le mari a Ă©galement dĂ©clarĂ© avoir vu une photo nue de sa femme envoyĂ©e Ă  un homme avec le message 'cette nuit promet des Ă©tincelles'.

Read more...