Click here to read this article in English (TESTING)

😡Louise, 23 ans, Ă©trangle Ă  mort ses 2 filles car elles «gĂȘnaient sa vie sexuelle»

Louise Porton, 23 ans, a comparu devant un Tribunal au Royaume-Uni pour les meurtres de ses filles Lexi Draper, 3 ans, et Scarlett Vaughan, 16 mois.

Le 15 janvier 2018, elle a d'abord étouffé à mort l'aßnée. Puis, 18 jours plus tard, le 2 février 2018, elle a étranglée à mort Scarlett.

Elle a commis ces deux crimes atroces car ses enfants Ă©taient devenues pour elle un « fardeau », et « l’empĂȘchaient de faire ce qu’elle voulait, c’est-Ă -dire de rencontrer des hommes et d’avoir des rapports sexuels en Ă©change d’argent pour son shopping ».

Durant son procĂšs, elle a plaidĂ© non coupable. Elle a tentĂ© de faire croire que ses filles Ă©taient mortes de maladie. Elle a d’ailleurs Ă©tĂ© plusieurs fois Ă  l’hĂŽpital les jours avant leur mort.

« Une mascarade », selon le procureur et les services de secours. Car l'enquĂȘte a rĂ©vĂ©lĂ© que la mĂšre de famille avait fait des recherches particuliĂšrement Ă©quivoques sur Internet :

« Peut-on rĂ©ellement mourir si on a le nez bouchĂ© et la bouche couverte avec du ruban adhĂ©sif ? », ou encore « Combien de temps aprĂšs la noyade quelqu’un peut-il ĂȘtre rĂ©animĂ© ? ».

La jeune femme a été déclarée coupable et a été condamnée jeudi à la prison à vie.