Tableau de bord

đŸ˜Č L’homme qui avait mordu un policier pendant le confinement condamnĂ© Ă  15 mois avec sursis

Le trentenaire accusé d'avoir mordu à la main un policier en avril dernier à Nice, en pleine période de confinement, a été condamné, mercredi soir, à 15 mois de prison avec sursis probatoire. Il devra également indemniser sa victime, a indiqué à 20 Minutes le parquet de Nice.

L'histoire remonte au 21 avril. En pĂ©riode de confinement, et alors que les dĂ©placements doivent ĂȘtre justifiĂ©s, l'homme de 30 ans, qui accompagne son Ă©pouse chez la gynĂ©cologue, est contrĂŽlĂ© sans son attestation. Au cours de ce contrĂŽle, l'AzurĂ©en mord l'agent.

Ce dernier avait dĂ» subir « une batterie d'examens mĂ©dicaux » aprĂšs la morsure, profonde selon Nice-Matin. Si l'auteur n'avait pas contestĂ© s'ĂȘtre dĂ©placĂ© sans l'attestation, il ne reconnaissait pas avoir agressĂ© le policier.

A l'époque, son avocat Me David André Darmon s'était exprimé en ce sens à 20 Minutes et avait déclaré que s'il y avait bien eu morsure « c'est parce que [son] client essayait de se libérer du bras du policier qui l'étranglait. C'est lui qui a été victim