Click here to read this article in English (TESTING)

😮L'Arabie Saoudite lève l'interdiction faite aux femmes de quitter le pays sans la permission de l'homme

Un décret royal publié aujourd'hui donne aux femmes du Moyen-Orient le droit de demander un passeport et de quitter le pays.

Les femmes en Arabie saoudite peuvent quitter le pays sans la permission d'un homme pour la première fois de l'histoire moderne.

Un décret royal annoncé vendredi signifie que les femmes de plus de 21 ans vivant dans les pays du Moyen-Orient jouissent d'une série de nouveaux droits.

Ils pourront faire une demande de passeport sans l'approbation d'un homme, ce qui signifie qu'ils peuvent voyager à l'étranger sans autorisation préalable.

Les femmes du royaume peuvent également enregistrer des naissances, des mariages ou des divorces.

Le système juridique du pays a longtemps été critiqué en raison de la manière dont il traite les femmes comme des mineures tout au long de leur vie adulte.

Jusqu'à aujourd'hui, ils avaient besoin de la permission de leur mari ou de leur père pour obtenir un passeport ou quitter le pays.

Dans certains cas, la femme a dû demander l’autorisation de son propre fils pour lui accorder une certaine permission de voyager.

Les femmes saoudiennes fuyant les violences domestiques et le système de tutelle ont parfois attiré l'attention internationale sur leur sort.

Dina Ali Lasloom a fait les gros titres lorsqu'elle a tenté de demander l'asile en Australie afin d'échapper aux lois sur la tutelle.

Un touriste canadien l'a filmée confrontée à des responsables philippins de l'aéroport à l'aéroport de Manille.

En dépit de ses affirmations répétées selon lesquelles sa famille tuerait si elle leur était rendue, ses oncles l'ont aidée à l'embarquer dans un avion pour rentrer à Riyad.

On ignore où elle se trouve depuis son retour dans le pays. Certaines sources laissent à penser qu'elle se trouve dans un établissement pénitentiaire de la capitale saoudienne.

D'autres craignent qu'elle soit morte.

Avant le décret royal d'aujourd'hui, certaines femmes saoudiennes ont déclaré qu'elles devaient pirater les téléphones de leur père et modifier les paramètres de l'application gouvernementale pour se permettre de quitter le pays.

Les décrets ont été publiés avant l'aube dans l'hebdomadaire officiel du royaume, Um al-Qura.

Il n'était pas clair si les nouvelles règles entreraient en vigueur immédiatement.

D'autres modifications apportées aux décrets permettent aux femmes d'enregistrer un mariage, un divorce ou la naissance d'un enfant et d'obtenir des documents familiaux officiels.