Tableau de bord

✊🏻 L’Afrique se mobilise contre les violences policières

Au Kenya, au Ghana, en Afrique du Sud, des manifestants descendent dans la rue.

En Afrque du Sud, le grand slogan du mouvement, « Black lives matter » – La vie des Noirs compte – trouve une résonance particulière, dans un pays qui reste marqué par l'apartheid et se trouve toujours déchiré par de vives inégalités raciales.

Au Kenya, des portraits de George Floyd ont essaimé sur les murs de Nairobi. Et, le même jour qu'en Afrique du Sud, environ 200 personnes ont manifesté dans le bidonville de Mathare, dans la capitale, contre les violences policières. Celles-ci ont coûté la vie à au moins 15 personnes au Kenya depuis l'instauration d'un couvre-feu destiné à empêcher la propagation du Covid-19.

Le président du Ghana a lui aussi ses mots concernant le sujet : « Les Noirs sont choqués et consternés par le meurtre d'un homme noir, non armé, par un policier blanc aux États-Unis. Ce n'est pas possible au XXIe siècle que les États-Unis, ce grand bastion de la démocratie, continuent d'être aux prises avec le problème d'un racisme systémique ».

D'autre part, une centaine d'écrivains africains espère que le retentissement du meurtre de George Floyd permettra le retour du rêve panafricain. Dans une lettre ouverte, ils demandent à ce que l'Afrique puisse être un "refuge" pour sa diaspora.

Read more...