Tableau de bord

đŸ˜± Il tue sa femme devant ses enfants Ă  cause d'une « tasse de cafĂ© »

Alaza Mandparo, 37 ans, a poignardé sa femme de 31 ans à plusieurs reprises, une scÚne qui s'est produite devant les yeux de leurs enfants, ùgés de 6 et de 14 ans.

La femme a été retrouvée inconsciente dans l'appartement du couple le 28 avril, à Holon, en Israël. Elle démontrait plusieurs blessures provenant des coups de couteau.

L'origine du meurtre : une dispute entre l'accusé et la victime dû au fait que cette derniÚre a refusé d'aider son mari à préparer une tasse de café.

L'homme a commencĂ© de frapper sa femme Ă  la tĂȘte avec une bouteille en verre. Il s'est ensuite muni d'un couteau de 20cm de long qu'il s'en ait servi pour l'a poignardĂ©e dans le dos et dans le cou.

Il est à noter que leurs 2 jeunes enfants ont été les malheureux spectateurs de ces actes atroces. En essayant d'aider sa maman, leur fils de 14 ans s'est blessé lors d'une bousculade avec son pÚre. Malgré tout, il prit son courage à deux mains et signale donc la police des évÚnements traumatisants.

AprĂšs avoir tuĂ© sa femme, Alaza a pris la fuite. NĂ©anmoins, quelques heures plus tard, il a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©, aprĂšs que des membres du public ont alertĂ© la police qu'ils l'avaient vu errer dans les rues du centre d'IsraĂ«l.

Le meurtre prĂ©sumĂ© s'est produit quelques semaines seulement aprĂšs la libĂ©ration d'Alaza de prison, oĂč il avait purgĂ© une peine pour avoir agressĂ© sa femme auparavant.

Selon le ministÚre Israélien, le nombre de femmes appelant sa hotline contre les abus a augmenté de 160% entre 2014 et 2018, et plus de 6000 victimes de violence domestique ont été soignées l'année derniÚre. En 2018, 1,219 femmes ont appelé la hotline pour porter plainte contre la violence conjugale.