Tableau de bord

đŸ˜· En France : Les mĂ©decins déçus par les nĂ©gociations avec le gouvernement

Les représentants des personnels soignants se disent déçus par les discussions actuelles avec l'exécutif. Il y a pour le moment une grande concertation, certes, mais pas de vraies négociations, selon eux.

LancĂ©e le 25 mai dernier par le Premier ministre, Édouard Philippe, et le ministre des SolidaritĂ©s et de la SantĂ©, Olivier VĂ©ran, cette grande concertation a pour "ambition" de "bĂątir les fondations d'un systĂšme de santĂ© encore plus moderne, plus rĂ©silient, plus innovant, plus souple et plus Ă  l'Ă©coute de ses professionnels, des usagers et des territoires".

« Il y a un problÚme de méthode : à l'hÎpital, il y a quelque 120 métiers différents, comment remettez-vous à plat 120 grilles salariales en quatre semaines ? Ce n'est pas possible », estime Christophe Prudhomme. Le médecin hospitalier demande « un plan d'urgence » pour l'hÎpital public de 15 milliards d'euros, qui inclurait notamment des revalorisations salariales, des augmentations d'effectifs ou encore la remise à plat des budgets des hÎpitaux.

L'absence d'annonces chiffrĂ©es, pour le moment, laisse « un goĂ»t amer » aux participants du SĂ©gur. « Ce qu'il se passe actuellement, cela ne fait que dĂ©cupler l'Ă©cƓurement et la colĂšre des hospitaliers, qui non seulement ont Ă©tĂ© sacrifiĂ©s, mais aujourd'hui sont Ă©puisĂ©s », explique Christophe GeffrĂ©.

Les personnels soignants, qui "ne demandent pas une médaille" mais continuent de se mobiliser pour faire valoir leurs revendications, prévoient le 16 juin une journée d'action nationale qu'ils espÚrent suivie par la population qui les a applaudis quotidiennement pendant plusieurs semaines.

Read more...