Tableau de bord

😢 Disparus de Tamié : les ossements découverts seraient ceux d’Ahmed Hamadou

Le 16 octobre dernier, des ossements humains avaient été retrouvés par un promeneur au bas du Fort de Tamié à Mercury, en Savoie.

Tout de suite, les enquêteurs ont pensé aux disparus de Tamié. Jean-Christophe Morin et Ahmed Hamadou ont tous les deux disparus en 2011 et 2012, à un an d'écart, à la sortie du festival de musique électronique Elements.

Read more...

Selon Le Dauphiné libéré, les restes humains découverts correspondraient à l'ADN d'Ahmed Hamadou.

C'est en tout cas la conclusion à laquelle est arrivé l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale. Le procureur de la République de Chambéry, lui, reste prudent et ne confirme "aucune identité".

"On ne peut pas affirmer que l'ADN correspond à 100% et des investigations sont toujours en cours" a prévenu le magistrat.

Read more...

Le 8 septembre 2012, Ahmed Hamadou (droite), 45 ans, s'était rendu aux abords du festival électro du Fort de Tamié avec un ami, Yan Kersuzan (gauche), après une tournée des bars d'Albertville.

Les deux hommes avaient attiré l'attention des agents de sécurité de l'événement car ils avaient un comportement agressif. La gendarmerie avait été alertée, les deux hommes n'avaient pas pu entrer à l'intérieur du fort.

Un peu plus tard, Ahmed Hamadou et son ami se sont séparés au col de Tamié. Yan Kersuzan était réapparu deux semaines plus tard, mais Ahmed Hamadou restait introuvable. La voiture dans laquelle le duo a été aperçu pour la dernière fois n'a jamais été retrouvée.

Read more...